Maramisa, 30 mai 2014

Cela fait plus de vingt-cinq ans que je travaille sur ce projet. Avant même que j’écrive la nouvelle «Maramisa», j’avais commencé à écrire l’histoire de ce peuple, le Cantique de Domelan, l’errance éternelle dans le désert… J’ai écrit une première…

Extrait

Depuis deux ans, quand on me demande sur quel sujet je travaille, je réponds : «une biographie de Georges Lemaître». Le plus souvent, je ne récolte qu’un regard étonné. Parfois, dans les milieux proches de l’université de Louvain où j’ai…

Extrait

Les vacances   La mère Qui c’était, ce garçon ? La fille Maman, joue pas la caricature. La mère Qui est la caricature ? Tu as trois centimètres de sein et tu te comportes comme une… La fille Révise tes mesures, maman.…

Extrait

Un plateau dépouillé. Un appartement de jeunes, en désordre. Vieux meubles de récupération, pas de télévision. Sur la table basse, des vidanges, des assiettes sales. Sur le divan, Hannah dort. Au centre, une machine étrange, à mi-chemin entre le juke-box…

Extrait

PREMIÈRE SCÈNE   On se trouve sur un plateau de télévision. Le décor est celui de la série que l’on s’apprête à tourner : un salon à l’américaine d’un côté, avec une cheminée dans laquelle des bûches artificielles attendent qu’on allume…

Extrait

La scène est coupée en deux (un tiers – deux tiers). À gauche, un salon. À droite, une chambre avec un grand lit. Au début, il fait noir. On devine, aux bruissements des draps et aux soupirs, un couple dans…

Extrait

Un salon meublé de la façon la plus hétéroclite qui soit. Un téléphone moderne sur une table, une table et un fauteuil style années 50, un pouf en riz, une télévision horrible, une lampe… On entend une voix qui vient…

Extrait

 La scène est coupée en deux ; à gauche, une grande pièce de château, qui sert à la fois de salon et de salle à manger, avec une cheminée, une armure, un mobilier ancien et plutôt vétuste. À droite, la chambre…

Extrait

Dans la chambre-bureau d’Alessandro. Décor sobre. Un piano, un bureau, des chaises, un lit, des bougeoirs. Alessandro, mal habillé, est assis au piano, qu’il pianote, cherchant des accords. Il griffonne quelques notes sur une partition, rature. On sent qu’il s’énerve…