Raphael et Laetitia raphael-et-laetitia

À la faveur d’une douce soirée, après un dîner en agréable compagnie, le narrateur se laisse aller à conter une histoire qu’il tient de seconde main.

Raphael von Rüwich est le fils adoptif et l’héritier de riches aristocrates berlinois. On lui attribue de lointaines origines italiennes : la grâce qui émane de ses traits fins, ses cheveux bouclés et ses yeux bruns ne peuvent être germaniques.

Voyageur, il a eu quelques liaisons, mais jamais n’a été frappé par la foudre de l’amour… jusqu’à la magnifique fête donnée en son honneur : il reconnaît en Lætitia Malcessati son double, la jeune fille lumineuse, l’être exceptionnel qui le complète. La passion est immédiatement réciproque.

Premiers émois, premières palpitations de jeunes gens qui se cherchent des yeux, Vincent Engel nous entraîne dans le tourbillon sentimental de ces deux amants dont la destinée ne cessera d’être contrariée et l’amour empêché… De Berlin à Venise, en passant par Paris et le lac de Garde, il nous lance à la poursuite de cet idéal féminin.

Raphael et Lætitia peut être considéré comme la matrice, l’origine des romans « italiens » de Vincent Engel.


 

Publications : Alfil (1996), Mille et une nuits (2003) et Ker (2013)

Acheter l’ebook

  • Extrait

    La soirée avait été pareille à tant d’autres. Nous avions, ma femme et moi, invité quelques voisins et connaissances avec lesquels nous avions pris l’habitude de tuer l’ennui permanent de cette province par celui, plus subtil, des repas et des causeries, interminables par essence et semblables en cela à notre désœuvrement.

    Aux approches de minuit, ma femme ne put résister plus longtemps aux effets d’une migraine qui la tenaillait depuis le matin et elle pria l’assemblée de bien vouloir l’excuser. Elle me confia nos hôtes, insistant pour qu’ils restassent autant qu’ils le souhaiteraient. Cette politesse, la chaleur d’une nuit d’été et la torpeur héritée du repas firent qu’aucun de nos invités ne profita de ce départ pour prendre congé. Répondant à mon geste, notre domestique présenta à nouveau les flacons à liqueur, et je me laissai servir un troisième cognac.

    Le départ de ma femme fut salué par un silence confortable que nous dédiâmes aux fragrances des alcools mais aussi, comme j’allais le découvrir bientôt, aux charmes de celle qui partageait ma vie depuis quelques mois. Ce fut le Général qui, s’autorisant à la fois de son grade et de son âge, traduisit le premier ce qui apparut aussitôt être un avis largement partagé :

    — Sans doute vous l’a-t-on mille fois répété, et sans doute aussi n’avez-vous pas besoin, cher ami, que nous vous l’apprenions, mais votre épouse est un joyau comme il ne s’en trouve que peu sur la terre, et moins encore dans ces régions…

    Sa qualité de veuf lui permettait seule cet ultime aveu, mais toute l’assemblée marqua, de diverses manières, son accord sur cette déclaration.

    — Racontez-nous où et comment vous l’avez dénichée, poursuivit la femme du recteur de l’université voisine, avec, dans la voix, un zeste d’acrimonie.

    — C’est une bien longue histoire… dis-je lentement, en devinant que mon public, malgré l’heure avancée, ne résisterait pas aux plaisirs que ne manquait pas de procurer, en ces terres insignifiantes semées de ternes villes de garnison, tout récit aux allures quelque peu étrangères, sinon étranges.

 

2 thoughts on “1996 – Raphael et Lætitia

  • 12 juin 2014 à 10 h 44 min
    Permalien

    Bonjour Monsieur Engel,

    Pourriez-vous me dire où est-il possible de trouver « Raphaël et Laëtitia » dans le commerce? Cela fait maintenant plusieurs mois que je le cherche, en vain…
    D’avance merci pour votre réponse,
    Bien à vous et bonne continuation,

    A.L

    Répondre
    • 12 juin 2014 à 10 h 46 min
      Permalien

      Bonjour

      je demande à l’éditeur (Ker) de vous répondre au plus vite. Le livre est disponible aussi au format électronique, sur des plate-formes comme iTunes ou Immateriel.fr.

      Cordialement

      Vincent

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *